Le football et l’art contemporain

Le football et l’art contemporain sont a priori deux univers plutôt éloignés l’un de l’autre, la popularité du premier s’opposant au présumé élitisme du second.

Cependant, force est de constater que de nombreux artistes (et pas seulement des hommes) s’inspirent du foot pour en disséquer les enjeux esthétiques, sociaux, économiques, etc. Le foot n’est pas que le produit de la culture “populaire” mais prouve qu’il peut touché l’imagination de tous!!

A l’occasion de l’exposition Design & Foot. Un enjeu collectif, à voir jusqu’au 18 septembre 2011 à la Cité du Design de Saint-Etienne, voici une sélection d’œuvres faisant référence au ballon rond.

Wil Delvoye: Opposant la souplesse des filets de but à la fragilité du vitrail, l’artiste belge Wim Delvoye s’inspire de l’art gothique pour réaliser son Goal. Au fond des filets, un saint en robe longue d’évêque est figuré comme cible privilégiée du buteur.

Orlan: Dans cette installation vidéo présentée en 2010 dans l’exposition Orlan, Unions mixtes, mariages libres et noces barbares à l’Abbaye de Maubuisson, l’artiste performeuse Orlan dénonce la religion du football, « opium du peuple », en disposant des écrans de télévision diffusant des matchs, avec à leur pied des ballons ronds.

The Art of Game
Michael J. Browne

Michael J. Browne: Dans cette toile inspirée de La Résurrection du Christ de Piero Della Francesca et du Triomphe de Césarde Mantegna, l’artiste britannique Michael J. Browne a souhaité évoquer le nouveau tournant de la carrière d’Eric Cantona, qui posa pour la toile, suite à son exclusion des stades pour l’agression d’un spectateur. L’ancien joueur de Manchester United, surnommé « King Eric », fut une véritable icône du foot anglais des années 1990.

Virginie Yassef: Dans sa vidéo Les Guetteurs, Virginie Yassef s’intéresse non pas au match de foot lui-même, mais à ses à-côtés, en l’occurrence les spectateurs qui grimpent aux lampadaires pour observer les réjouissances festives d’après-match.

Chloé Ruchon: La designer Chloé Ruchon a imaginé une version glam et girly du baby-foot, en remplaçant les figurines manchotes par des poupées Barbie. Au moment où l’équipe de France de football féminin fait des exploits, le Barbie Foot devrait séduire filles et garçons. Son prix : 10.000 euros.

Matisse, la dissolution du trait et de la couleur – Musée Matisse – Nice
Conférence « Les Vies » de Giorgio Vasari : histoire et création litteraire [Louvre]