L’art antique et ses secrets enfin dévoilés

L’art a évolué avec le temps. Cet essor ne s’est pas arrêté là. Cette évolution s’est étendue à travers les pays. Il est allé encore plus loin, car il a atteint de nombreux continents. En fin de compte, il a presque couvert le monde entier. Les secrets de l’art antique ont maintenant été révélés, et il est discuté ici aujourd’hui.

Arts antiques, Grèce et Égypte       

L’art grec ancien a eu une puissante influence sur la culture de beaucoup de pays, depuis l’Antiquité jusqu’à nos temps. Surtout dans le domaine du sculptage et de l’architecture. En Occident, l’art de l’Empire romain a été fortement influencé par la culture grecque. Les conquêtes d’Alexandre le Grand ont conduit à des siècles d’échange de cultures grecques, d’Asie centrale et indienne, au développement de l’art bouddhiste grec et à l’expansion de l’influence japonaise. Après la Renaissance européenne, la technique de la beauté humaine et l’art grec contemporain  ont inspiré de nombreux artistes européens. Ce n’est qu’au XIXe siècle que l’art de la Grèce antique a été influencé par l’art occidental. Les œuvres d’art de la Grèce antique confirment l’existence de nombreuses œuvres d’art : pièces de monnaie, timbres en pierres semi-précieuses, bijoux, statues d’or, de bronze ou d’argent… Même si les dessins sont sur les murs et les pyramides d’Égypte, avec des lignes simples et des couleurs de base solides, ils réfléchissent les valeurs politiques religieuses et sociales. La plupart des œuvres décrivent des dieux. Certains artistes avaient de bonnes intentions pour examiner le passage à cette époque, d’autres révisaient les monuments sculpturaux. Pour avoir plus de renseignements, visitez antic-art.com.

Les grands pas vers un art

L’art byzantin, l’art roumain et l’art gothique sont des mouvements artistiques médiévaux largement dominés par le christianisme. Durant cette période, les techniques et les dons s’éparpillent à travers le monde, contribuant à la richesse de l’art médiéval. On peut signaler les trois grands courants de l’art religieux. Au Moyen Âge, diverses religions se sont également répandues dans le monde. En Europe, le christianisme a eu la plus grande influence sur l’art médiéval, en particulier l’art « sacré ». Parmi les nombreux courants de l’époque, on a décidé de ne garder que trois tendances importantes de l’art médiéval. Dans l’Empire byzantin, avec la fin de l’Empire romain d’Occident, l’année de la chute de Constantinople, de 476 à 1453, le christianisme était une extension de l’art romain et incorporait des influences orientales et divines. Ses thèmes principaux, la religion et l’empire étaient considérés comme des symboles. Vient après l’art romain. Il s’est répandu à l’ouest du Xe au XIIe siècle sous les anciennes influences carolingiennes et byzantines. L’architecture est principalement caractérisée par des œuvres sacrées : églises, abbayes, monastères. L’art gothique apparaît à la période du XIIe siècle, à la fin du Moyen Âge. Sur le plan architectural, les bâtiments sacrés sont agrandis grâce à la construction de vastes cathédrales. L’art du vitrail s’est également développé et le vitrail est devenu un élément important de la décoration. L’art gothique s’est répandu dans toute l’Europe et est devenu un style international au 13e siècle, remplaçant le nouvel art romain.

 Quelles étaient les fonctions de l’art médiéval ?

Les fonctions liturgiques impliquant les fresques, autels, peintures et vitraux illustrent les différents rituels et sacrements de l’église, comme les baptêmes ou les messes. Ces écrits visent également à rappeler aux fidèles les moments merveilleux de la période liturgique comme celle du Noël, des Pâques, de la Pentecôte, et celle de l’année agricole. Il y a aussi les fonctions pédagogiques et éducatives. Un grand nombre de résidents médiévaux ne savaient pas les textes sacrés. Les images sont ensuite utilisées pour « enseigner » l’histoire de la religion, l’Ancien et le Nouveau Testament. En fait, c’est une « histoire » sur la vie d’un Messie comme Moïse, Jésus et Mahomet. Vient après la fonction symbolique. L’art contemporain ne fournit pas de représentations « réelles » et « objectives » de personnages historiques ou du monde extérieur. Les métriques jouent un rôle symbolique et sont donc utilisés pour transmettre des concepts théologiques et cosmiques. L’art médiéval est comme un « langage artistique » qui aide les gens à comprendre sa position et son rôle dans l’univers.

 Un souffle artistique qui touche le monde entier

Au cours de cette période, la technologie et l’assistance dans le monde se sont multipliées. Il y avait tellement de méthodes conformes aux oeuvres artistiques qui ont contribué à la richesse de l’art médiéval. Le parchemin fait de peau de mouton ou de cuir de chèvre et est le support principal de la calligraphie et du texte illuminé par des répliques médiévales d’Europe, du Moyen-Orient ou d’Afrique du Nord. Les colorants minéraux, végétaux réagissent particulièrement bien avec ce milieu coûteux, mais durable. Les sculptures sur bois correspondent aux techniques d’impression médiévales, notamment en Asie. Il s’agit d’appliquer de l’encre sur la surface gravée, puis d’imprimer un morceau de papier ou de soie pour « imprimer ». Les textes bouddhistes ont été réimprimés en de nombreux exemplaires. La technique de décoration est la plus importante pour les artisans.

 

Estimation et cote de Bernard Buffet
Découvrir les meilleures sculptures modernes en métal