Transporter une oeuvre d’art sans encombre : comment faire ?

transport-d-oeuvre-d-art-sans-encombres

Le transport
d’oeuvre d’art est toujours une manoeuvre délicate. Aujourd’hui, grâce au professionnalisme
des logisticiens et à la qualité des emballages, cette opération peut se
réaliser beaucoup plus sereinement. Mais quelles sont les étapes à suivre pour
s’assurer que l’oeuvre d’art voyage sans encombre ?

Choisir
des emballages faits sur-mesure

 

Avant un transport
d’oeuvre d’art
, il y a plusieurs précautions à prendre. Parmi elles,
l’écrin qui contiendra l’oeuvre d’art durant une durée plus ou moins longue
(expédition en France, aux Etats-Unis, en Italie…). Pour être certain de ne pas
retrouver son oeuvre d’art en confettis, l’emballage est une étape délicate
mais essentielle.

 

La première chose à
faire est de soigner l’emballage. Cette étape peut être réalisée par vos soins,
mais il est recommandé de laisser cette manoeuvre aux professionnels. Plus
habitués aux méthodes d’emballages, ils sauront définir la solution la plus adaptée
à l’oeuvre à emballer.

 

Parmi les
techniques les plus utilisées : le tamponnage. C’est une méthode très
spécifique, conçue pour protéger au maximum l’oeuvre d’art (utilisation de
mélinex, bullpack, bullkamousse…). Lorsque cela est judicieux, la mise sous en
caisse en bois est recommandée. Car non, on n’est jamais trop prudents !

 

Ces techniques
d’emballage seraient caduques sans une précaution lors de la collecte. On sait
que les chocs peuvent endommager les oeuvres d’art, d’où la nécessité de faire
très attention durant le transport. L’emballage, lorsqu’il est bien fait, aide
à absorber considérablement les chocs ! Des tests sont réalisés fréquemment
pour s’assurer de la bonne  résistance
des oeuvres aux petites et grosses secousses.

Être
très attentif aux procédures de sécurité

 

La hantise du
transport d’oeuvre d’art ? La perte ou le vol d’objets. Les voyages, qu’ils
soient courts ou longs, sont toujours source d’angoisse à ce sujet. Certaines
oeuvres d’art ont une valeur inestimable et les services de logistique doivent
s’adapter à la préciosité de ces pièces.

 

Aussi, dans
certains cas, l’oeuvre d’art est escortée par des gardes du corps… Voire des
convois policiers ! En Italie notamment, les transports d’art très importants
font l’objet d’une attention maximale. A contrario, au Royaume-Uni, la pratique
est résolument différente ! Le transport d’art doit se faire discret de manière
à ne pas attirer les regards et les soupçons. Ainsi, ils peuvent faire voyager
des pièces de haute valeur sans éveiller la curiosité des passants… La british
touch’, messieurs dames !

 

Les lieux à risque
sont souvents les aéroports et les lieux publics. Pour le transporteur, la clé
est de ne pas s’attarder dans ce type d’endroits. Plus vite les oeuvres d’art
sont expédiées, plus vite le risque de vol est diminué ! C’est pourquoi il est
impératif de s’assurer, en amont et auprès de l’expéditeur, que les durées de
transit vont être particulièrement courtes.

 

Enfin, le
transporteur doit s’assurer que la compagnie d’expédition dispose de tous les
éléments (documents nécessaires à la douane, étiquette d’expédition valable…)
afin que le transport soit optimal. Une oeuvre d’art retenue à la frontière
n’est jamais un moment de plaisir, ni pour le propriétaire, ni pour le transporteur…

Opter
pour une assurance des oeuvres d’art

 

Alors pour s’éviter
bien des frayeurs, le transport d’art mérite d’être particulièrement bien
encadré. Assurer ses oeuvres d’art, c’est être certain de dormir l’esprit
tranquille ! En complément des nombreuses protections et précautions citées
ci-dessus, l’assurance est une garantie supplémentaire. De quoi laisser les
oeuvres d’art s’envoler vers de nouvelles destinations en toute sérénité !

 

Rendez-vous sur le
site du transporteur pour plus d’informations, une démo ou un
devis
.

Apprentissage de différents types d’art visuel
Expertiser et vendre un objet d’art en ligne